Articles taggés avec ‘VAE’

Sortir la VAE de la marginalisation

Publié le 4 février 2017 par Paul Santelmann
 

La validation des acquis de l’expérience (VAE) fait actuellement l’objet de nombreux rapports et travaux. La stagnation de cette démarche qui semble marginale au regard de la formation initiale soulève de nombreuses questions sur le cadre de certification approprié à une telle finalité. En fait la doctrine qui sous-tend la VAE demeure insuffisamment explicite pour les personnes et pour les entreprises et même pour les certificateurs. Ces derniers sont fort nombreux et pas toujours très précis sur leur vocation : entre la dizaine de Ministères valideurs qui délivrent des diplômes et titres professionnels au nom de l’Etat, les centaines de branches professionnelles qui ont élaboré des certificats de qualification professionnelle (CQP) et l’armada des milliers d’organismes de formation qui peuvent produire des titres professionnels enregistrés dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), il y a une grande confusion des genres. Lire le reste de cet article »

 

Comment repositionner la VAE ?

Publié le 12 juin 2016 par Paul Santelmann
 

En 2012, ce sont 48 709 candidats (50702 en 2008) qui ont été présentés aux différentes épreuves de validation des acquis expérientiels (VAE) dont 6276 pour le seul Ministère chargé de l’Emploi. Cette démarche qui devait s’adresser prioritairement aux actifs non diplômés et/ou faiblement qualifiés se heurte au système de validation et de certification français essentiellement conçu pour la formation professionnelle initiale et un enseignement professionnel de type scolaire. Dans ce système les acquisitions en situation de travail ne sont appréhendées que comme applications des enseignements en centre de formation et où l’expérience singulière liée au collectif de travail n’est pas intégrée comme telle. Lire le reste de cet article »

 

La validation des apprentissages expérientiels en Europe

Publié le 21 février 2015 par Paul Santelmann
 

Le centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP) a réalisé une synthèse (note d’information – Novembre 2014, n° 2) des avancées de la VAE sur la base d’un inventaire des systèmes de 33 pays européens (UE + Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse et Turquie). Cette étude concerne un champ assez complexe qui concerne tous les apprentissages « non formels » ou « informels », ce que le CEDEFOP présente comme : « les savoirs, aptitudes et compétences » acquis hors du « système formel ». Lien : http://www.cedefop.europa.eu/en/publications-and-resources/publications/9092

Lire le reste de cet article »

 

Les déconvenues de la VAE… Pourquoi ?

Publié le 25 janvier 2014 par Paul Santelmann
 

Les dernières données de la DARES[1] sur le très faible usage de la validation des acquis de l’expérience (VAE) sont explicites. Déclinée sur pas moins de 8 ministères « valideurs » ce dispositif qui suscitait plein d’espoir il y a plus de 10 ans (loi du 17/01/2002) régresse d’année en année que ce soit en nombre de candidats « recevables » ou en nombre de dossiers « présentés »… En 2012, ce sont 48 709 candidats (50702 en 2008) qui ont été présentés aux différentes épreuves de VAE dont 6276 (!!!) pour le seul Ministère chargé de l’Emploi qui était censé être le fer de lance de cette démarche s’adressant prioritairement aux actifs non diplômés et/ou faiblement qualifiés. Au delà de la complexité des démarches administratives liées à ce dispositif, la VAE souffre d’un défaut originel lié aux caractéristiques du système de validation et de certification « à la française » fondé sur une approche adéquationniste, étroite et techniciste des qualifications et des compétences de base. Lire le reste de cet article »

 

L’accès à la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Publié le 28 octobre 2012 par Paul Santelmann
 

inconnuDans un pays marqué par la domination des diplômes obtenus en formation initiale, la faible prise en compte de l’expérience dans les représentations relatives aux savoirs, aux compétences et aux qualifications professionnelles a fortement pénalisé celles et ceux qui ont connu l’échec scolaire. La loi sur la VAE de 2002 a ouvert la voie à une autre approche de la reconnaissance sociale des savoirs et des compétences. 10 ans après qu’en est-il de l’usage de cette loi ? Le Ministère du Travail occupe une place particulière dans cette démarche puisqu’il est le seul Ministère qui ne se situe pas dans le champ de la formation initiale. De ce point de vue la comparaison entre l’accès aux titres professionnels du Ministère du Travail et aux diplômes de l’Education Nationale est intéressante. Entre 2004 et 2011 le nombre de diplômés de l’Education Nationale est passé de 10 778 à 13 406, ceux du Ministère du Travail sont passés de 1542 à 5939.

Lire le reste de cet article »

 

Les processus informels de formation en Europe

Publié le 7 août 2012 par Paul Santelmann
 

europe-map-flagLe centre Etudes & Prospective du groupe ALPHA vient de publier un rapport de Renaud Damesin, Jacky Fayolle, Nicolas Fleury, pour la confédération européenne des syndicats intitulé : « Acteurs, pratiques et défis de la NFIL (non formal and informal learning) et de sa validation en Europe ». http://www.groupe-alpha.com/fr/toute-actu/analyses/validation-formation-non-formelle-informelle-nfil-europe,132.html

Cette question est au cœur de la compréhension des réformes à mener en matière d’organisation des systèmes de formation continue. Ceux-ci se sont tous construits dans une logique de duplication des systèmes éducatifs fondés sur la transmission formalisée et validée des savoirs. Or le poids croissant des apprentissages informels et des savoirs expérientiels au sein d’une économie en transformation permanente remet en cause ce modèle. Un modèle qui ne s’est d’ailleurs pas développé de façon similaire dans les pays européens. Lire le reste de cet article »