Articles taggés avec ‘prospective de l’emploi’

Les emplois de demain… Un enrichissement des analyses

Publié le 4 juillet 2014 par Paul Santelmann
 

La prospective en matière d’emploi et de qualification est un élément important de détermination des politiques de formation. Deux rapports traitant des évolutions de l’emploi viennent d’être publiés et contribuent à affiner les analyses dans ce domaine.

L’un a été réalisé par la délégation sénatoriale à la prospective (« Quels emplois pour demain ? » - http://www.senat.fr/notice-rapport/2013/r13-583-notice.html) et l’autre (« Les métiers en 2022 – http://www.strategie.gouv.fr/blog/2014/07/rapport-les-metiers-en-2022/)  par la mission PMQ (prospective métiers qualifications) co-publié par France Stratégie et la DARES. Lire le reste de cet article »

 

Quelle prospective régionale des métiers et des qualifications ?

Publié le 23 juin 2014 par Paul Santelmann
 

Le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) et le CEREQ viennent de publier un document de près de 200 pages sur l’instrumentation de la prospective territoriale dans le champ des métiers et des qualifications. http://www.strategie.gouv.fr/blog/2014/05/prospective-metiers-qualifications/

Ce document, essentiellement composé d’exemples de travaux prospectifs réalisés en région, confirme l’extraordinaire foisonnement méthodologique qui caractérise ces investigations démarrées au début des années 90 au gré des politiques publiques déconcentrées ou décentralisées. D’abord constatons que la concomitance de dispositifs déconcentrés (Etat) et de programmes décentralisés (Conseils régionaux ou généraux) n’a pas favorisé la cohésion méthodologique supposée favoriser les arbitrages en termes de cibles. En réalité la prospective métiers/qualifications n’a de portée que dans une conception structurelle (de moyen terme) des politiques d’accompagnement des évolutions de l’emploi. Or ces dernières décennies ont plutôt été marquées par une vision conjoncturelle de court terme dans la mise en place des instruments supposés réguler le marché du travail sous l’angle des réponses à apporter aux évolutions des qualifications. Lire le reste de cet article »

 

126 observatoires des métiers et des qualifications !

Publié le 8 juillet 2012 par Paul Santelmann
 

cross-eyed-tongue_1786616iLe CEREQ vient de publier une étude (BREF n° 297-2, mars 2012) sur les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ). Sous l’impulsion des accords interprofessionnels de 2003 et de 2009 relatifs à la formation les branches professionnelles ont mis en place ces entités supposées, selon le CEREQ, illustrer la « vitalité » de la négociation collective et contribuer à « l’enjeu de la sécurisation des parcours »… Une constellation de 126 micro-observatoires nationaux s’est ainsi mise en place, certains mono-branches, d’autres multiprofessionnels avec des périmètres d’observation allant d’une dizaine d’entreprises pour 1000 emplois à 450 000 entreprises pour 1 million et demi d’emplois ! Lire le reste de cet article »

 

Les transformations de l’emploi depuis 50 ans

Publié le 2 octobre 2010 par Paul Santelmann
 

insee-choletEn 1962 le nombre de personnes occupant un emploi en France métropolitaine était d’environ 19 millions. En 2007 ce nombre avoisinait les 26 millions… Cette information qui permet de rafraîchir une mémoire collective quelquefois défaillante, fait partie de l’étude d’Olivier MARCHAND « 50 ans de mutations de l’emploi » parue dans le n° 1312 d’INSEE PREMIERE (septembre 2010) téléchargeable sur le site de l’INSEE. En quatre pages l’auteur, en partant des données des recensements,  permet de faire le point sur les modifications du poids des catégories socioprofessionnelles mais également sur l’évolution en niveau de formation de la population active. Lire le reste de cet article »

 

L’évolution des qualifications en Europe

Publié le 26 septembre 2010 par Paul Santelmann
 

cedefopLe centre européen pour le développement de la formation professionnelle (CEDEFOP) a réalisé un certain nombre de travaux prospectifs sur les évolutions quantitatives et qualitatives de l’emploi européen à 2020. Ces travaux ont fait l’objet d’une note synthétique[1] qui pointe les risques d’inadéquation entre le profil de compétences des individus et le contenu des emplois. Pour le CEDEFOP la structure qualitative des emplois à 2020 sera la suivante : 31,5 % des emplois exigeront des qualifications de niveau supérieur, 50 % des emplois correspondront à des qualifications de niveau moyen et 18,5 % des emplois n’exigeront que peu de qualifications. Un tel schéma s’oppose aux thèses qui pronostiquent une polarisation croissante des niveaux d’emploi où de nombreux très qualifiés côtoieront de nombreux non qualifiés au détriment des qualifications intermédiaires. Lire le reste de cet article »