Articles taggés avec ‘politique de l’emploi’

L’enjeu du conseil en évolution professionnelle

Publié le 20 mai 2017 par Paul Santelmann
 

La perspective d’un investissement massif dans la formation professionnelle des chômeurs ne doit pas escamoter les conditions de réussite d’un tel effort qui ne dépend pas seulement de la dynamique de créations d’emplois. Notamment, celles-ci peuvent se faire au détriment des chômeurs les moins qualifiés si les discriminations à l’embauche demeurent prégnantes. Les autres conditions de succès d’une politique de formation reposent sur une meilleure fluidité du marché du travail, sur des grilles de lecture appropriées des offres d’emploi, sur un repérage instrumenté des acquis et des potentiels professionnels des chômeurs et sur une recomposition de l’appareil de formation professionnelle. Lire le reste de cet article »

 

Paritarisme de gestion ou d’action ?

Publié le 5 mars 2017 par Paul Santelmann
 

La réouverture de la négociation sur l’évolution du régime d’assurance-chômage va être notamment  l’occasion d’une relance du débat relatif à la taxation des CDD de courte durée qui porte sur le lien entre les cotisations des entreprises au régime d’assurance-chômage et leur contribution à la lutte contre les différentes formes de chômage et de précarisation. Ainsi le financement des allocations-chômage par les entreprises pourrait être proportionnel à leur plus ou moins grand usage des contrats précaires ou au « turnover » constaté dans la gestion de leurs effectifs. Dans le même ordre d’idée les secteurs qui licencient d’avantage que la moyenne, pourraient être amenés à cotiser plus au régime d’assurance-chômage que les seconds… Lire le reste de cet article »

 

La création d’emplois, mirage ou réalité ?

Publié le 11 février 2017 par Paul Santelmann
 

Créer de l’emploi sans croissance est devenu un axe majeur non pas des politiques économiques mais des politiques sociales. Au 4ème trimestre 2016 (Insee) les créations d’emplois ont atteint + 62 200 après + 52 400 au cours du trimestre précédent. Depuis 2012 c’est 540 000 nouveaux emplois qui auraient été créés, mais sur l’année 2016 l’industrie en a encore perdu 23 200 et le BTP 5700 ! Certes le nombre d’emplois intérimaires a augmenté de 69 300 sur l’année sachant que nombre de ces emplois se développent dans l’industrie et la construction.  Quant au chômage de masse, il persiste et sa diminution demeure marginale. Lire le reste de cet article »

 

Politique de l’emploi et politique économique

Publié le 28 août 2015 par Paul Santelmann
 

La nomination d’un nouveau Ministre du Travail et de l’Emploi est à nouveau l’occasion d’un débat sur le positionnement politique et stratégique de ce Ministère. En réalité c’est la nature de la politique de l’emploi qui est en question dans un modèle où, historiquement, le social et l’économique ont été trop souvent disjoints et opposés. Or les leçons de ces dernières décennies où l’on peine simultanément à réduire le chômage et à moderniser le système productif, militent pour une politique où l’intervention économique de l’Etat doit s’articuler avec la politique du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle. Lire le reste de cet article »

 

Donner du sens à la formation continue…

Publié le 14 septembre 2014 par Paul Santelmann
 

La formation des chômeurs est confrontée aux limites d’une politique de l’emploi confrontée à la stagnation de l’économie. La création d’emplois est en berne et le remplacement des départs en retraite ne suffit pas à endiguer la montée du chômage de masse. La concurrence entre les chômeurs s’exacerbe et la plupart des mesures mises en œuvre par Pôle Emploi consiste à modifier les places dans la file d’attente des personnes en quête d’emploi afin d’améliorer la position des moins qualifiés. Par ailleurs Pôle Emploi est confronté aux difficultés de recrutement dans les emplois les moins qualifiés et dont les conditions de travail sont les moins bonnes. Dans les deux cas la formation est-elle l’outil le plus approprié pour répondre à ces objectifs ? Lire le reste de cet article »

 

Déconcentrer la politique de l’emploi

Publié le 26 juillet 2014 par Paul Santelmann
 

La poursuite de la hausse du chômage nécessite une réflexion sur la portée et l’efficacité de la politique de l’emploi telle qu’elle s’est construite depuis les années 70. Si le principal levier de diminution du nombre de chômeurs réside dans la création nette d’emploi et donc de la vitalité de l’économie, la structure du chômage (répartition par classes d’âge ou par niveau de qualification, durée moyenne de temps passé au chômage, taux de chômeurs de longue durée, impact de la formation des chômeurs, etc.) est plus dépendante des politiques d’emploi. De ce point de vue le bilan de ces trente dernières années n’est guère brillant : le chômage de longue durée atteint des records, le sous-emploi des jeunes est paroxystique, la formation est utilisée à contresens, etc. Lire le reste de cet article »

 

Quelle prospective régionale des métiers et des qualifications ?

Publié le 23 juin 2014 par Paul Santelmann
 

Le Commissariat Général à la Stratégie et à la Prospective (CGSP) et le CEREQ viennent de publier un document de près de 200 pages sur l’instrumentation de la prospective territoriale dans le champ des métiers et des qualifications. http://www.strategie.gouv.fr/blog/2014/05/prospective-metiers-qualifications/

Ce document, essentiellement composé d’exemples de travaux prospectifs réalisés en région, confirme l’extraordinaire foisonnement méthodologique qui caractérise ces investigations démarrées au début des années 90 au gré des politiques publiques déconcentrées ou décentralisées. D’abord constatons que la concomitance de dispositifs déconcentrés (Etat) et de programmes décentralisés (Conseils régionaux ou généraux) n’a pas favorisé la cohésion méthodologique supposée favoriser les arbitrages en termes de cibles. En réalité la prospective métiers/qualifications n’a de portée que dans une conception structurelle (de moyen terme) des politiques d’accompagnement des évolutions de l’emploi. Or ces dernières décennies ont plutôt été marquées par une vision conjoncturelle de court terme dans la mise en place des instruments supposés réguler le marché du travail sous l’angle des réponses à apporter aux évolutions des qualifications. Lire le reste de cet article »

 

Mesurer la qualité de l’emploi…

Publié le 16 mars 2013 par Paul Santelmann
 

Le n° 454 de la revue « Economie & statistique » de l’INSEE nous propose une comparaison européenne des critères de mesure de la qualité de l’emploi. Les auteurs,  Mathilde Guergoat-Larivière et Olivier Marchand, plaident pour une approche multidimensionnelle de cette notion difficile à cerner si l’on s’en tient à des représentations unilatérales ou parcellaires. Or l’étude sous-tend une conception où le travail n’a de valeur qu’associé à un échafaudage de compensations. Ainsi la qualité de l’emploi serait d’abord mesurable à travers les droits associés au détriment des contenus d’activité et de l’intérêt porté par le salarié à son travail. L’autre limite de l’étude tient aux conséquences quant à l’usage de tels critères dans l’évaluation des politiques de l’emploi et de formation. Or celles-ci ont un effet non négligeable dans la façon dont se recomposent les logiques de recrutement et de gestion des ressources humaines des entreprises. L’accord sur la flexicurité de l’emploi n’échappera d’ailleurs pas à ce questionnement…http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES454B.pdf Lire le reste de cet article »

 

Quel accompagnement des chômeurs ?

Publié le 16 février 2013 par Paul Santelmann
 

La DARES organisait deux journées d’échanges internationaux (14 et 15 février 2013) sur les différents volets des politiques actives de l’emploi. Parmi les différents thèmes abordés celui de l’accompagnement des demandeurs d’emploi a été l’occasion de mesurer les profondes différences de pratiques entre pays. Cette question est certainement le critère majeur d’évaluation de l’efficience des politiques d’emploi, d’insertion et de formation des chômeurs. Ce qui se joue dans les rapports entre les services de reclassement ou de placement et les chômeurs est essentiel tant sous l’angle des méthodes favorisant les dynamiques de recherche d’emploi que sous celui des représentations de l’employabilité. Lire le reste de cet article »

 

L’accès à la validation des acquis de l’expérience (VAE)

Publié le 28 octobre 2012 par Paul Santelmann
 

inconnuDans un pays marqué par la domination des diplômes obtenus en formation initiale, la faible prise en compte de l’expérience dans les représentations relatives aux savoirs, aux compétences et aux qualifications professionnelles a fortement pénalisé celles et ceux qui ont connu l’échec scolaire. La loi sur la VAE de 2002 a ouvert la voie à une autre approche de la reconnaissance sociale des savoirs et des compétences. 10 ans après qu’en est-il de l’usage de cette loi ? Le Ministère du Travail occupe une place particulière dans cette démarche puisqu’il est le seul Ministère qui ne se situe pas dans le champ de la formation initiale. De ce point de vue la comparaison entre l’accès aux titres professionnels du Ministère du Travail et aux diplômes de l’Education Nationale est intéressante. Entre 2004 et 2011 le nombre de diplômés de l’Education Nationale est passé de 10 778 à 13 406, ceux du Ministère du Travail sont passés de 1542 à 5939.

Lire le reste de cet article »