Articles taggés avec ‘politique de formation’

Mettre la formation professionnelle au service du redressement productif

Publié le 3 avril 2014 par Paul Santelmann
 

Tout changement de gouvernement est l’occasion de réinterroger les leviers de changement. Depuis la fin des années 70 la formation continue a été mise au service de l’adaptation professionnelle de court terme des salariés, du traitement social du chômage et des supposés projets des individus (DIF et aujourd’hui CPF). Si ce dernier volet a sa part de légitimité à travers le Congé individuel de formation la formation professionnelle (initiale et continue) a perdu complètement de vue sa vocation centrale consistant à accompagner et à anticiper les transformations du système productif. Lire le reste de cet article »

 

Quelles réformes pour la formation ?

Publié le 9 février 2014 par Paul Santelmann
 

Les réformes relatives au système éducatif et à la formation continue sont menées de façon dissociée. Or aucun des deux univers ne peut s’améliorer indépendamment l’un de l’autre : les insuffisances de la formation initiale ne peuvent guère être réparées si l’on déprécie la formation professionnelle continue (FPC). Or, depuis le milieu des années 90 les réformes de la FPC ont plutôt privilégié le recours au marché comme mode de régulation, le saupoudrage individualisé de l’accès à la formation continue et dissocié ses finalités sociales de ses objectifs économiques. Quant aux orientations en matière de formation initiale, elles ont consisté à faire de l’allongement des études générales le principal remède à l’insertion des nouvelles générations. Lire le reste de cet article »

 

Ne pas se tromper de perspectives…

Publié le 14 décembre 2013 par Paul Santelmann
 

Dans un entretien accordé à la revue Alternatives Economiques (Hors-série n° 99 « Chômage : a-t-on vraiment tout essayé ? »), Eric MAURIN (directeur d’études à l’EHESS) réédite son discours récurrent sur la nécessité d’une systématisation de la poursuite d’études en brandissant l’argument tautologique que plus on est diplômé plus on est immunisé contre le chômage ! Bien plus, Eric MAURIN estime que le rendement du diplôme n’a jamais été aussi flagrant que ce soit en terme d’accès à l’emploi qu’en termes de revenu… Comme quoi l’enfer est pavé de bonnes intentions… Lire le reste de cet article »

 

Redonner du sens à la formation professionnelle…

Publié le 9 octobre 2013 par Paul Santelmann
 

Une sorte de partition s’est organisée entre les politiques publiques de formation et les politiques d’entreprise. Les premières se sont cristallisées autour d’une logique défensive et curative visant à s’adresser aux chômeurs peu qualifiés et aux jeunes non diplômés, les entreprises étant supposées mobiliser les fonds de la formation dans une logique d’investissement productif et de développement. Or ce partage de vocation repose sur une approche théorique de la formation continue qui occulte deux questionnements : pourquoi séparer les chômeurs et les salariés en matière d’investissement formation ? Pourquoi fragmenter l’appareil de formation professionnelle en le spécialisant sur des objectifs sociaux pour les uns et économiques pour les autres ? Lire le reste de cet article »

 

A quoi sert la formation professionnelle continue ?

Publié le 20 mai 2013 par Paul Santelmann
 

La formation professionnelle des adultes n’a pas comme finalité l’éradication de la misère sociale, la résolution des dysfonctionnements du système éducatif ou la résorption du chômage. Elle contribue à chacun de ces objectifs mais elle n’a pas vocation à en être l’acteur central. De cette banalité découle une évidence : les formateurs ne sont pas des travailleurs sociaux, des enseignants ou des agents de placement des chômeurs. Ils sont des partenaires (pas des prestataires) de ces acteurs mais ils ne sont pas des substituts de ceux-ci. Pour autant les formateurs ne sont pas de simples rouages passifs du système de production, celui-ci est tout-à-fait capable de se reproduire par lui-même et de développer des structures d’intégration et d’adaptation de la main d’œuvre. Alors quel rôle jouent-ils ? Lire le reste de cet article »

 

Distribution des savoirs et innovation

Publié le 15 mai 2013 par Paul Santelmann
 

Depuis les années 80 l’allongement des études est présenté comme le remède miracle de la réussite sociale et professionnelle mais aussi du développement économique. De la nécessaire démocratisation de l’accès aux savoirs on est passé à une conception d’accumulation des connaissances concentrée en début de vie. La massification de l’enseignement supérieur est en constante progression : de 1,2 million d’étudiants en 1980 (460 000 en 1970) on frôle en 2002 les 2,4 millions… Cette évolution laisse supposer que les besoins sociaux, économiques et culturels du pays nécessitent une élévation du niveau de formation des nouvelles générations. Cet axiome devrait d’ailleurs avoir comme autre conséquence un effort proportionnel en direction des adultes qui ont eu une scolarité courte…  Lire le reste de cet article »

 

Un livre de Danielle KAISERGRUBER à lire… sans tarder…

Publié le 9 septembre 2012 par Paul Santelmann
 

kaisergruberEn ces temps de changement, il est utile de se munir de boussoles fiables. En voici une rédigée par Danielle Kaisergruber qui s’intitule « Formation : le culte du diplôme » (éditions de l’aube – 2012) et qui résume, en une série d’éclairages affutés, les déconvenues de notre système de formation continue et les ambitions qui devraient s’y imposer. Lire le reste de cet article »

 

Pénurie de main d’œuvre et difficulté de recrutement

Publié le 20 août 2012 par Paul Santelmann
 

jobs_picLa persistance d’un chômage massif n’a pas fait disparaître les difficultés de recrutement souvent confondues avec les pénuries de main d’œuvre qui ont longtemps marqué le fonctionnement du marché de l’emploi français durant la période de l’après-guerre. Les difficultés de recrutement dans les emplois d’ouvriers et d’employés que connaissent beaucoup d’entreprises nécessitent cependant des réponses bien différentes de celles qui ont servi durant la période de plein emploi. Or les schémas de cette période persistent et retardent les transformations à mettre en oeuvre notamment en matière de formation professionnelle. Lire le reste de cet article »

 

Une refonte nécessaire de l’appareil de formation continue…

Publié le 14 juillet 2012 par Paul Santelmann
 

fragmenterLes milliers d’organismes qui composent l’appareil de formation qualifiante et continue des actifs les moins qualifiés connaissent une fragilisation croissante depuis 30 ans. Chaque année, des centaines de ces opérateurs mettent la clef sous la porte pour être remplacés par des entités plus petites et encore plus fragiles ! Cette situation résulte du sous-financement des stages de formation dédiés aux moins qualifiés, un sous-financement fondé sur un émiettement de l’achat de formation. Cet héritage interpelle les orientations de la conférence sociale qui insiste à nouveau sur la priorité d’une politique de formation dédiée à ce public qui suppose des investissements conséquents en ressources, méthodes et en ingénierie et une nouvelle approche de la structure des organismes de formation.

Lire le reste de cet article »

 

126 observatoires des métiers et des qualifications !

Publié le 8 juillet 2012 par Paul Santelmann
 

cross-eyed-tongue_1786616iLe CEREQ vient de publier une étude (BREF n° 297-2, mars 2012) sur les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ). Sous l’impulsion des accords interprofessionnels de 2003 et de 2009 relatifs à la formation les branches professionnelles ont mis en place ces entités supposées, selon le CEREQ, illustrer la « vitalité » de la négociation collective et contribuer à « l’enjeu de la sécurisation des parcours »… Une constellation de 126 micro-observatoires nationaux s’est ainsi mise en place, certains mono-branches, d’autres multiprofessionnels avec des périmètres d’observation allant d’une dizaine d’entreprises pour 1000 emplois à 450 000 entreprises pour 1 million et demi d’emplois ! Lire le reste de cet article »