Articles taggés avec ‘Claude Dubar’

Claude Dubar est décédé…

Publié le 4 octobre 2015 par Paul Santelmann
 

C’est avec une grande émotion que j’ai appris le décès de Claude Dubar le 29 Septembre 2015. Sociologue du travail et de la formation, il a été un des rares chercheurs à contribuer à une réflexion avisée sur les liens entre la formation professionnelle continue (FPC) et les enjeux des transformations du travail. Ses travaux et ses nombreux ouvrages ont abordé de façon pertinente les contradictions et les tensions propres aux interactions entre les processus de professionnalisation et d’identités professionnelles, les évolutions du système productif et les usages de la formation professionnelle.

Il a notamment dénoncé l’abandon des ambitions promotionnelles de la formation continue à la fin des années 80 au profit d’objectifs à courte vue qui n’ont d’ailleurs pas été atteint : « La notion de promotion, devenue exceptionnelle dans la loi de 1991, disparaît de celle de 1993. La formation professionnelle, seul terme de référence, devient un instrument de la seule politique de l’emploi, priorité nationale. (…) L’impératif n’est plus de permettre la promotion mais d’éviter l’exclusion. Il ne s’agit plus d’espérer « grimper dans la hiérarchie » mais de « se maintenir dans l’emploi ou d’en retrouver un ». Non seulement le terme « promotion » a disparu de la législation, mais l’affirmation d’un progrès social, condition ou conséquence du développement économique, est désormais absente. » (« De la « deuxième chance au co-investissement : brève histoire de la promotion sociale (1959-1993) » in Dubar, C. et Gadéa, C. La promotion sociale en France. Presses Universitaires du Septentrion. 1999, page 44).

Dès les années 70 et 80, il a milité pour une approche dynamique et critique de la formation continue et un décloisonnement entre les univers du savoir et ceux du travail : « C’est en effet dans la mesure où sont réalisées les conditions d’une alliance et d’une concertation entre salariés et enseignants, que les problèmes d’organisation et de valorisation des formations continues peuvent trouver des solutions positives pour les deux parties » (Formation permanente et contradictions sociales, éditions sociales, 1980, page 216).

Claude Dubar s’est refusé à considérer la FPC comme un rouage de reproduction du système économique et comme un instrument au seul service des employeurs. Il a refusé l’option fataliste d’une FPC instrument d’intégration et le manichéisme d’une FPC techniciste et utilitariste aux ordres du patronat et d’une éducation permanente émancipatrice et épanouissante fondée sur la culture et les enseignements généraux. En cela il demeure un anticipateur des exigences qu’il serait temps de réinjecter dans un système qui s’est sérieusement atrophié en termes d’ambitions sociales et économiques.

Ses obsèques seront célébrées le mardi 6 octobre à 15 heures 30, au crématorium du cimetière du Père-Lachaise, Paris XXe.

Paul Santelmann, Directeur de la Veille pédagogique à l’AFPA