500 000 chômeurs en formation !

La prolifération des commentaires sur l’annonce d’un effort de formation dédié à 500 000 chômeurs supplémentaires n’a d’égale que leur inanité. Ces analyses hasardeuses témoignent très majoritairement d’une méconnaissance de ce qu’est un dispositif de formation et de la façon dont un objectif quantitatif d’entrées en formation se décline et se met en œuvre. En ce qui concerne l’hypothèse d’une manipulation statistique qui permettrait de soustraire simultanément (le même mois) 500 000 individus des 3,5 millions de chômeurs, une simple consultation des données statistiques sur l’entrée en formation permet de comprendre qu’un programme de 500 000 entrées sur une année et demi correspond peu ou prou à 25 000 entrées mensuelles en moyenne (réparties sur 400 bassins d’emploi et déclinées sur des centaines de métiers différents) dont l’effet statistique est assez marginal.

Par ailleurs la durée des formations est un élément d’analyse incontournable : 500 000 entrées dans des formations qualifiantes de 800 heures (5 à 6 mois de formation) n’a pas exactement le même impact sur le nombre des chômeurs que 500 000 entrées sur des stages de retour à l’emploi de 150 heures (environ un mois de formation) ! Quant au budget de 1 milliard d’euros, il peut être interprété comme relevant uniquement de l’achat d’heures de formation soit 2000 euros par chômeur (ce qui renvoie à des stages d’environ 300 heures) ou intégrant la rémunération des chômeurs en formation ce qui divise par deux l’enveloppe annoncée, soit 1000 euros d’achat d’heures de formation par chômeur pour des stages d’un mois en moyenne… La durée des formations sera en définitive l’élément qui déterminera la capacité de l’appareil de formation à absorber ce surcroît d’activité…

Une formation qualifiante de qualité visant les métiers liés aux innovations technologiques ou aux transitions énergétique ou numérique revient environ à 8000 euros d’achat de formation en moyenne par personne (fourchette basse) soit 500 millions d’euros/ 8000 = 62 500 personnes… Or un tel objectif suppose un appareil de formation à vocation structurelle, pré-existant, en lien avec les besoins des entreprises et bénéficiant de leur confiance… On remet ici les pieds sur terre… Et on conseille aux commentateurs journalistes et économistes de s’intéresser un peu plus au sujet de la formation professionnelle…

Paul Santelmann, Directeur de la Veille « emploi & qualifications » à l’AFPA

Tags:

2 commentaires pour “500 000 chômeurs en formation !”

  1. 500 000 chômeurs en formation ! | Actuali... dit :

    [...] La prolifération des commentaires sur l’annonce d’un effort de formation dédié à 500 000 chômeurs supplémentaires n’a d’égale que leur inanité. Ces analyses hasardeuses témoignent très majoritairement d’une méconnaissance de ce qu’est un dispositif de formation et de la façon dont un objectif quantitatif d’entrées en formation se décline et se met en œuvre. En ce qui concerne l’hypothèse d’une manipulation statistique qui permettrait de soustraire simultanément (le même mois) 500 000 individus des 3,5 millions de chômeurs, une simple consultation des données statistiques sur l’entrée en formation permet de comprendre qu’un programme de 500 000 entrées sur une année et demi correspond peu ou prou à 25 000 entrées mensuelles en moyenne (réparties sur 400 bassins d’emploi et déclinées sur des centaines de métiers différents) dont l’effet statistique est assez marginal.  [...]

  2. Un milliard d’euros pour la formation de 500.000 chômeurs | parkourinstantt dit :

    [...] Lien vers le Blogue de la Web TV de l’Afpa [...]

Laisser un commentaire