L’apport structurel de la formation continue

La formation continue a été entrainée ces dernières décennies dans une logique essentiellement conjoncturelle, micro-locale et individualisée de son usage que ce soit du point de vue du besoin des entreprises ou du projet des personnes. Cette approche est cependant réductrice et contribue d’ailleurs à dégrader la valeur ajoutée des organismes de formation. Ce qui garantit la qualité et la pertinence des réponses aux besoins conjoncturels et personnels dépend aussi du rôle structurel de la formation continue.

L’apport des organismes de formation s’adressant à la population active est  nécessaire dans un certain nombre de situations où des pans entiers du système de production sont traversés par des transformations ou des mutations lourdes liées à des périodes de reconstruction économique, à des innovations technologiques majeures et intersectorielles ou à des normes réglementaires ou procédurales qui modifient l’exercice des métiers et/ou les organisations de travail.

Trop souvent ce rôle structurel est assigné au système éducatif, supposé préparer les nouvelles générations aux transformations de l’économie. Or l’accélération de ces transformations nécessite qu’elles soient relayées auprès des salariés en place et des personnes en recherche d’emploi. Le chômage de masse doit être l’occasion de sensibiliser et préparer les demandeurs d’emploi aux mutations techniques et organisationnelles.

Les transitions énergétique et numérique possèdent une dimension structurelle qui exige un usage d’intérêt général de la formation professionnelle qui dépasse à la fois les besoins ponctuels des entreprises et les projets des personnes. Une telle exigence n’est pas contradictoire à ces registres mais elle découle d’une politique et de moyens nationaux, voire européens, permettant de garantir les conditions d’émergence de formations permettant de relayer les innovations, la diffusion des nouvelles technologies et le développement de compétences adaptées. Un tel investissement concerne trois cibles prioritaires :

  • les salariés et entrepreneurs des TPE et PME qui ne disposent pas des ressources internes des grandes entreprises et des grands groupes ;
  • les professions et qualifications intermédiaires qui, en règle générale, sont en première ligne dans les processus de modification des organisations et des pratiques professionnelles des salariés de base ;
  • les demandeurs d’emploi dont l’employabilité peut être améliorée par l’acquisition des compétences liées aux innovations technologiques.

Une telle hypothèse remet en cause l’usage des fonds mutualisés de la formation professionnelle continue faiblement ciblés sur des objectifs fédérateurs concernant les transformations de l’économie. Pourtant l’acceptabilité sociale des mesures concourant à un développement durable et soutenable suppose une mise en commun de moyens organisés de façon cohérente. Il s’agit en effet d’accompagner des reconversions professionnelles de secteurs en déclin et d’amplifier les évolutions de secteurs émergents contributifs à une économie « verte ». Il s’agit également de cibler des compétences et des qualifications émergentes et vitales pour l’économie de demain mais qui ne correspondent pas forcément à des dizaines de milliers d’emplois. La création de formations adaptées à ces emplois ne peut être tributaire des seules initiatives locales et nécessite un schéma directeur national ou inter-régional (la fusion de certaines régions favorisera peut-être cette option).

Un tel défi suppose un investissement humain et technique de la part des organismes de formation et un positionnement inédit dans la mise en œuvre des chantiers à entreprendre. Ceux-ci nécessitent des diagnostics techniques et des démarches d’anticipation appliquées à des territoires et à des populations. Il serait inimaginable de ne pas associer et impliquer les opérateurs de formation en amont de ces démarches.

Paul Santelmann, Directeur de la Veille pédagogique à l’AFPA

Tags:

Un commentaire pour “L’apport structurel de la formation continue”

  1. Afpa Web TV – PROD » Archive du blo... dit :

    [...]   [...]

Laisser un commentaire