Une disparition brutale…

Vincent MERLE est décédé mardi soir d’une crise cardiaque. Il faisait partie des rares acteurs institutionnels qui ne dissociait pas la formation professionnelle, les questions d’emploi et l’analyse du travail. Sa trajectoire professionnelle en témoigne : il occupera différentes responsabilités à l’ANPE, au Commissariat général au Plan, au CEREQ  puis au CNAM. Entre temps il occupera le poste de directeur de cabinet de la secrétaire d’Etat aux Droits des femmes et à la Formation professionnelle Nicole PERY et portera le chantier de la validation des acquis de l’expérience (VAE), inscrite dans la loi de modernisation sociale du 17 janvier 2002. En septembre 2008, il présidera le groupe de travail sur la VAE, mis en place dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle, qui débouchera sur l’ANI de janvier 2009, transposé dans la loi du 24 novembre 2009. Plus récemment il assurait les présidences de l’agence Aquitaine Cap métiers et de l’Association nationale des Carif-Oref.

Il avait récemment conclu notre journée d’études du 24 janvier sur les transitions professionnelles. C’est en hommage à sa mémoire que nous mettons en ligne cette intervention : http://youtu.be/x32YGEWaI9o

Ainsi qu’une interview lors de l’Université d’hiver de la formation professionnelle : http://youtu.be/aCKFuzMmBTA

 

Paul Santelmann, Responsable de la veille « emploi & qualifications » à l’AFPA

 

Un commentaire pour “Une disparition brutale…”

  1. KUENTZ Marie-France dit :

    Merci M. Santelman pour votre article.
    La France a besoin de sages de la formation et de l’emploi.

    Faire le lien entre les entreprises, Pôle Emploi et les organismes de formation, les syndicats et les juristes et économistes.

    La gue-guerre n’est pas constructive. Restons solidaires!

Laisser un commentaire