A LIRE ! Un travail peut-il être non qualifié ?

JoseRoseLa question des emplois dits « non qualifiés » fait partie des éléments de brouillage de la relation emploi/formation. Cette définition peine à traduire ce qui se cache derrière ce vocable qui caractérise plus de 5,5 millions d’emplois (plus de 20 %). S’agit-il d’emplois qui n’exigent aucune compétence particulière ? S’agit-il des emplois à bas salaires ? S’agit-il d’emplois exercés par des non qualifiés et qu’est-ce donc qu’un « non qualifié » ? L’ouvrage de José ROSE (qu’est-ce que le travail non qualifié ? 2012 – éditions La dispute) vient apporter des éclairages à toutes ces questions.et reprend des questionnements anciens et plus récents qui ne se satisfaisaient pas d’une approche purement statistique d’une hypothétique frontière entre travail qualifié et travail non qualifié.

La qualification du travail relève d’abord d’un rapport de forces social cristallisé dans les conventions collectives qui définissent les classifications professionnelles et les salaires. Elle découle également de l’analyse du travail lui-même et des qualités qu’il requiert de la part du travailleur… Enfin les représentations socioculturelles ne sont pas absentes des façons de hiérarchiser les emplois. Ce débat pourrait être théologique s’il n’impliquait pas la conception des politiques salariales, d’emploi, d’éducation et de formation. Par exemple, faut-il former les personnes pour exercer des emplois qui n’exigeraient aucune compétence ? Les bas salaires sont-ils l’expression d’emplois qui ne requièrent aucun savoir ? Les emplois non qualifiés ne sont-ils pas l’illustration d’organisations du travail archaïques ou de techniques obsolètes ?

tnqLes interrogations sont multiples et José ROSE établit un panorama complet de cette problématique qui est révélatrice de choix de société et de représentations souvent paradoxaux  à l’égard du travail et de la formation professionnelle. Ainsi les allégements de charges sur les bas salaires supposés limiter le déclin des emplois peu qualifiés, ne sont-ils pas aussi des obstacles aux politiques salariales, à la qualification des emplois et à l’investissement formatif ? Le concept d’emplois non qualifiés n’est-il pas une justification des mauvaises conditions de travail, de la précarité ou du caractère intrinsèquement dégradé de certaines activités ? Enfin l’exercice d’activités dévalorisées n’entraine-t-elle pas une dévaluation du potentiel des salariés concernés enfermés à vie dans les emplois du bas de l’échelle ?

L’ouvrage de José ROSE est en réalité une réflexion d’ensemble sur le travail, l’emploi et la formation qui demeurent des facteurs importants de construction des identités collectives et individuelles. C’est un ouvrage utile pour les politiques de gestion des ressources humaines et les politiques du travail dont on ne dira jamais assez qu’elles doivent sous-tendre les politiques d’emploi et de formation et non l’inverse !

Paul Santelmann, Responsable de la Prospective à l’AFPA

Tags: ,

Un commentaire pour “A LIRE ! Un travail peut-il être non qualifié ?”

  1. Msebastien dit :

    Bravo
    Nous avons sélectionné ce billet pour l’intégrer dans l’édition Replay Emploi & Formation : 20 Posts remarquables.

    http://www.jogtheweb.com/run/BQJ1vfGT3T4O/Replay-6–20-Posts-remarquables#1

    Au plaisir de lire les billets suivants

Laisser un commentaire