Archive pour mars 2017

Sortir des schémas convenus

Publié le 26 mars 2017 par Paul Santelmann
 

La relance de l’économie qu’elle soit marchande ou sociale, demeure un sujet pour le moins occulté dans la campagne présidentielle au point où c’est l’hypothèse contestable du déclin du travail humain qui est venue polluer nombre de débats. Une hypothèse d’autant plus exotique que nombre de salariés de base sont confrontés à un manque de temps pour réaliser convenablement leur travail et que de nombreuses activités socialement utiles ne sont pas assurées au prétexte qu’elles ne sont pas solvables… Lire le reste de cet article »

 

Le brouillard numérique…

Publié le 19 mars 2017 par Paul Santelmann
 

La diffusion du numérique dans l’économie interroge la façon dont les questions d’emploi, de compétences ou de métiers tendent à être abordées de façon simplificatrice par nombre d’économistes et de statisticiens. Les TIC qui concernent la quasi-totalité des activités professionnelles possèdent une transversalité indéniable qui nécessite d’être abordée de façon macro-économique. Mais sans éclairages de ce qui se passe réellement dans le travail une telle approche peut être porteuse de plusieurs travers (le déterminisme technologique que nous avons déjà évoqué) et de préconisations douteuses. Lire le reste de cet article »

 

Vient de paraître…

Publié le 12 mars 2017 par Paul Santelmann
 

Le Hors-série Education permanente/AFPA « Analyses du travail et intentions formatives » est paru. Il comporte 18 contributions qui abordent les différentes façons dont le travail et la formation peuvent s’articuler. Car le système de formation professionnelle ne se renouvellera qu’à l’aune des transformations du travail. D’abord, l’analyse du travail devient un vecteur fort des choix organisationnels et technologiques des entreprises. Ensuite, les organismes de formation, de plus en plus impactés par ces choix, doivent redéfinir leur contribution à ce processus. Enfin, les évolutions réglementaires qui découlent de la réforme du système de formation professionnelle ouvrent la voie à une articulation travail/formation plus féconde que l’ancienne architecture dichotomique qui avait expulsé la construction des savoirs de l’exercice du travail.

Les articles rassemblés dans ce septième hors-série Education permanente-AFPA témoignent d’une grande variété de démarches d’ingénierie de formation appliquée à l’analyse de situations professionnelles apprenantes. Ces expériences permettent de prendre la mesure des investissements méthodologiques utiles aux organismes de formation, et contribuant à la mise en place de fonctions tutorales et formatives intégrées dans les entreprises.

Retenez d’ores et déjà la date du jeudi 14 septembre 2017 pour la journée d’études autour de ce hors-série qui se déroulera au Cnam (Paris).

Sommaire :

http://www.education-permanente.fr/public/articles/articles.php?id_revue=1743

Commande :

http://www.education-permanente.fr/public/catalogue/detail.php?no_item=1465

 

 

Paritarisme de gestion ou d’action ?

Publié le 5 mars 2017 par Paul Santelmann
 

La réouverture de la négociation sur l’évolution du régime d’assurance-chômage va être notamment  l’occasion d’une relance du débat relatif à la taxation des CDD de courte durée qui porte sur le lien entre les cotisations des entreprises au régime d’assurance-chômage et leur contribution à la lutte contre les différentes formes de chômage et de précarisation. Ainsi le financement des allocations-chômage par les entreprises pourrait être proportionnel à leur plus ou moins grand usage des contrats précaires ou au « turnover » constaté dans la gestion de leurs effectifs. Dans le même ordre d’idée les secteurs qui licencient d’avantage que la moyenne, pourraient être amenés à cotiser plus au régime d’assurance-chômage que les seconds… Lire le reste de cet article »